SE FORMER
mercredi 22 novembre 2017
icar

THEME:  2- Les mises en TRAIN

Ressource 1: Des questions soulevées par notre pratique

 

Nous faisons d'abord le constat suivant, une heure de cours est généralement découpée de la façon suivante : entrée en cours (attente du silence, appel, vérification des devoirs... ), correction des exercices, leçon et exercices d'application ou activité. Cette organisation ne nous convient plus pour les raisons suivantes:

  • L'entrée en séance représente une véritable perte de temps et il est parfois difficile de mettre en place un climat de travail serein après ce temps.

  • Les temps de corrections d'exercices, même s'ils sont gérés rapidement, sont souvent rébarbatifs pour les élèves qui, pour de nombreuses raisons, ne s'impliquent pas spontanément dans la correction, et se trouvent désœuvrés dès le début de séance.

  • La mise en activité effective des élèves intervient trop tardivement dans la séance et certains élèves, désœuvrés depuis le début d'heure ne perçoivent pas qu'il est temps de s'investir dans l'activité mathématiques et restent en marge du cours.

  • Sur une séance d'une heure, l'implication des élèves, le temps d'activité effective des élèves et les temps de recherche de problèmes, c'est à dire de pratique d'activité mathématique à proprement parler nous semblent très insuffisants.

Nous nous demandons ensuite comment organiser notre enseignement pour articuler les activités d'introduction des notions, les révisions des pré-requis, les mises en place d'automatismes et les reprises des notions abordées au long de l'année ? Comment finir le programme en donnant aux élèves le temps de la compréhension et de l'acquisition du sens ? Comment traiter des chapitres longs et difficiles, sans lasser les élèves et en leur offrant différentes entrées, dans les notions ? 

Nous aimerions aussi développer la motivation, la confiance et la persévérance des élèves, promouvoir le débat dans la classe (c'est-à-dire favoriser les échanges de procédures entre pairs plutôt que des cours dialogués où les procédures de l'enseignant sont vécues comme expertes), différencier notre enseignement pour répondre aux besoins spécifiques de chaque élève, permettre aux élèves d'entrer progressivement et à leur rythme dans les notions en les aidant à extraire / construire le sens des activités proposées. Comment leur permettre de développer leurs qualités de raisonnement et de réfléchir aux stratégies qu'ils mettent en œuvre ?

Enfin, comment proposer régulièrement aux élèves des activités/tâches complexes sans que cela ne soit trop chronophage ?